Berlin table désormais sur

 |   |  237  mots
Le gouvernement allemand va sans doute revenir à plus de réalisme. Selon le « Financial Times Deutschland », Berlin devrait mercredi prochain corriger radicalement sa prévision de croissance. L'objectif officiel, mais désormais totalement utopique au regard des données économiques, d'une progression de 0,2 % du PIB laissera place à l'anticipation d'une contraction de 2,25 %. Le « Süddeutsche Zeitung » évoque une évaluation de ? 2 % de la chancellerie et de ? 2,5 % du ministère des Finances qui déboucherait sur une estimation officielle médiane de ? 2,2 à ? 2,3 %. Le gouvernement fédéral serait alors plus proche de l'opinion des économistes, dont la plupart sont cependant encore plus pessimistes. En 2008, la croissance allemande était de 1,3 %. Cette mauvaise performance prendrait pourtant en compte les effets du deuxième plan de relance de l'économie de 50 milliards d'euros présenté lundi dernier. Le ministre des Finances, Peer Steinbrück, a évalué hier l'effet bénéfique de ce plan sur la croissance en 2009 de 0,5 à 0,8 point de pourcentage. Mais la panne du principal moteur allemand, les exportations, est trop profonde pour empêcher la chute de l'économie allemande cette année. Par ailleurs, la plupart des mesures, notamment la baisse des charges et des impôts, entreront en vigueur au 1er juillet seulement. Au dernier trimestre de 2008, l'économie allemande aurait reculé de 1,5 % à 2 % selon l'Office fédéral des statistiques. L'institut DIW a hier évoqué une contraction de 0,8 % pour le premier trimestre de l'année. Romaric Godin, à Francfort

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :