Volvo accepte le prêt de paris

Le groupe suédois Volvo a reconsidéré sa décision de ne pas accepter le prêt de 500 millions d'euros proposé par Paris pour sa filiale de poids lourds Renault Trucks, selon l'entourage de la ministre de l'Économie Christine Lagarde. Selon l'édition de samedi du « Figaro », Volvo a accepté ce prêt pour Renault Trucks, après l'avoir refusé dans un premier temps, et se serait engagé à ne pas fermer d'usines en France pendant la durée du prêt et à ne pas licencier en 2009, deux conditions qu'il avait jugées initialement trop contraignantes. Le patron de Renault Trucks aurait envoyé vendredi une lettre à Christine Lagarde en ce sens.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.