L'Asie se met au textile bio

 |   |  152  mots
Plusieurs pays asiatiques, à l'instar de la Chine, se lancent dans la production de textiles bio. Cette démarche n'a pas un but écologique, mais économique, assurent les professionnels, venus assister au salon Texworld, au Bourget. Parmi eux, le chinois Hemp Fortex fournit, par exemple, Nike en chanvre.L'Équateur est en train de négocier une alliance stratégique avec le cimentier portugais Cimpor pour gérer une usine publique et en créer une autre avec des partenaires locaux. Le pays a besoin d'investissements urgents dans ce secteur selon le président Correa car « la demande est à peine satisfaite et, en 2012, il pourrait y avoir une grave pénurie ».Le président chinois, Hu Jintao, a signé hier lors de sa visite en Tanzanie des accords de coopération notamment dans le domaine agricole, dont l'économie tanzanienne est dépendante, et des communications, pour un montant de 21,9 millions de dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :