Orchidée Finance émerge dans un environnement dégradé

2 mn

C'est un euphémisme de dire que la crise actuelle ne favorise, dans le secteur financier, ni l'entrepreneuriat, ni la gestion alternative dans son ensemble. Pourtant, Orchidée Finance, lancée par trois professionnels des salles de marché au printemps 2008 (lire encadré), émerge lentement mais sûrement dans le paysage de la gestion d'actifs. À l'origine de cette notoriété grandissante, des performances voisines de 20 % générées par leur premier fonds créé il y a une dizaine de mois dans le contexte que l'on sait. « Nos expériences en salle de marché nous permettent d'appréhender le marché sous différents angles, d'adapter rapidement notre méthode de gestion à la forte volatilité actuelle et de gérer les risques au plus juste », observe Daniel Larrouturou, le fondateur d'Orchidée Finance.Parmi les principaux ingrédients de ce succès entrepreneurial figurent une méthodologie basée sur le court terme, la combinaison d'approches et de techniques complémentaires, un univers d'investissement limité et donc bien maîtrisé, ainsi qu'une forte humilité face aux marchés. Cette dernière, héritée de l'expérience de chacun des gérants, facilite des prises de décision collégiales et rapides. « Pour notre premier fonds, Orchidée I Long/Short, nous avons retenu une stratégie alternative impliquant des prises de positions à la hausse et à la baisse sur les marchés d'actions », explique le gérant. Celui-ci précise : « Nous prenons des positions que nous tenons au maximum 3 ou 4 jours en nous basant exclusivement sur la macroéconomie et l'analyse technique. Notre objectif est d'anticiper les tendances de court terme des indices et des valeurs de l'Eurostoxx 50, qui constituent un univers d'investissement suffisamment liquide pour la mise en place de notre stratégie. » L'analyse financière classique n'a pas sa place dans ce processus de gestion original directement hérité des salles de marché. Outre ses bonnes performances, le fonds affiche au final une volatilité proche de 6 % et une baisse mensuelle maximale de 1,6 %, au plus fort de la tempête boursière.nouveaux projets Ainsi confirmé, le processus de gestion mis en ?uvre devrait prochainement faire l'objet de nouveaux projets de la part d'Orchidée Finance : « Pour l'heure, notre fonds totalise 10 millions d'euros. Des investisseurs institutionnels ont d'ores et déjà signifié leur intérêt pour le produit, ce qui devrait permettre d'augmenter significativement les actifs au cours des prochains mois. » L'équipe réfléchit aussi au lancement d'autres produits basés sur cette méthodologie en l'appliquant sur d'autres classes d'actifs, en ayant recours à la structuration de produits, ou encore en l'utilisant comme poche dynamique d'un produit monétaire. Un cercle vertueux est donc bien né au c?ur de la crise. THIERRY BISAGADes investisseurs institutionnels ont d'ores et déjà signifié leur intérêt pour le produit.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.