l'UIMM sous un nouveau jour

1 mn

L'urbanité est une valeur sûre. Propulsé en décembre 2007 à la tête de l'UIMM en pleine affaire des retraits en liquide, Frédéric Saint-Geours est assuré d'être élu mercredi pour un second mandat. Ce cadre dirigeant de 58 ans, qui a effectué l'essentiel de sa carrière chez Peugeot, peut se targuer d'avoir su ramener le calme dans une organisation secouée par les départs forcés de Denis Gautier-Sauvagnac et Dominique de Calan. Avec son délégué général, Jean-François Pilliard, venu de Schneider, il a lancé un plan de modernisation de la fédération de la métallurgie, et su apaiser des relations avec le Medef qui, jusqu'au printemps dernier, étaient très tendues. Dans nos colonnes, il défend les vertus du dialogue social et fait de l'emploi sa priorité en cette période de crise.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.