Déclarez en

 |   |  497  mots
Comme chaque année, la mauvaise surprise arrive dans votre boîte aux lettres. Il faut alors sortir votre crayon, votre calculette et replonger dans vos archives pour renvoyer votre déclaration d'impôts avant le 29 mai. Avouons-le, cet exercice est facilité, du moins pour les salariés, depuis l'apparition de la déclaration préremplie. Mais il reste des subtilités et des cas particuliers à foison. Le dossier de cette semaine se concentrera donc sur la déclaration de revenus, tandis que le suivant, à paraître samedi prochain, sera consacré à l'ISF. Pour les compléter, un vaste dispositif est accessible sur www.latribune.fr.Cette année, pas de révolution : le plafonnement des niches fiscales, comme Girardin ou Malraux, concerne les investissements de 2009, déclarables l'an prochain. Les nouveautés visent surtout à faciliter la tâche au contribuable.Commençons par la vraie bonne nouvelle : les foyers dont le revenu fiscal annuel (par part de quotient familial) est compris entre 5.852 et 11.673 euros verront leur impôt baisser de deux tiers. La mesure concernera près de deux millions de foyers. Par ailleurs, pour faciliter les démarches, les salaires mais aussi les revenus de capitaux mobiliers (comptes sur livret, comptes à terme, Sicav monétaires?) seront préremplis. Les premières feuilles arrivées montrent que des livrets comme ING ou Cortal n'ont pas été oubliés. Un conseil : si vous avez opté pour le prélèvement libératoire, vérifiez que les intérêts ont bien été comptabilisés dans les cases EE, DH ou DA. Bien sûr, vous ne paierez pas de nouvel impôt sur ces sommes. Mais elles servent dans le calcul du revenu fiscal de référence. Attention : revenus fonciers, revenus des travailleurs non salariés, plus-values, charges déductibles, abattements ou encore réductions d'impôt ne sont pas préremplis. Concernant la télédéclaration, la procédure a aussi été simplifiée. D'une part, vous pouvez valider votre déclaration préremplie par téléphone. trois codesD'autre part, vous pouvez désormais déclarer sur www.impots.gouv.fr depuis n'importe quel ordinateur, sans avoir besoin de « certificat ». Il suffira pour cela de vous munir de trois codes. Comme chaque année, un délai est accordé aux internautes. Ils ont jusqu'au 11 juin pour s'acquitter de leur devoir en zone A, jusqu'au 18 juin pour la zone C et pour les Dom, et jusqu'au 25 juin en Corse et en zone B. Cerise sur le gâteau : une réduction de 20 euros est accordée à ceux qui déclarent en ligne pour la première fois.Enfin, côté mesures fiscales, les changements sont connus depuis longtemps. Les principales ? Réduction d'impôt de 66 % en faveur des dons aux organismes présentant des ?uvres culturelles au public, relèvement de 16 % à 18 % des prélèvements libératoires (hors prélèvements sociaux), aménagement du crédit d'impôt pour les dépenses d'équipement?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :