Costa brunner

 |   |  178  mots
économiste chez Natixis à Francfort.Comment expliquez-vous la chute brutale de l'économie allemande au premier trimestre ? Je vois trois raisons principales : le recul des investissements, la baisse massive des stocks et la dégradation du solde commercial extérieur.Ce mauvais trimestre marque-t-il un point bas conjoncturel ? Le pire est derrière nous. Certes, le PIB devrait encore reculer un peu au deuxième trimestre, mais une reprise interviendra au cours du second semestre. Outre un niveau de production et de stocks désormais très bas, l'économie va profiter des effets de la politique monétaire expansionniste et des plans de relance du gouvernement.La consommation peut-elle soutenir la conjoncture ? Les plans de relance prévoient plusieurs réductions de charges et d'impôts qui auront un impact positif sur les dépenses des ménages en 2009. Mais la montée du chômage va effacer cet effet, et il ne faudra pas compter sur une contribution positive de la consommation sur l'activité l'an prochain.L'économie va profiter des effets des plans de relance.flashinterview

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :