Muter Loger ignore la crise immobilière

 |  | 529 mots
La crise immobilière ? " Elle existe, mais ce n'est pas un problème ", affirme Fabrice Hénaut , président-fondateur de Muter Loger. Pour preuve : il vient de lancer une nouvelle enseigne, Vite Vendu Immo, qu'il compte développer au niveau national pour les particuliers, en déclinant le succès de Muter Loger, entreprise qu'il a créée en 1996. Cette dernière s'est spécialisée dans les démarches de mobilité géographique et professionnelle des salariés : transactions immobilières, recherche de logement et prise en charge du déménagement. " Nous sommes les seuls à assurer l'ensemble des prestations et à offrir une couverture nationale ", précise Fabrice Hénaut, qui définit Muter Loger comme " architecte de la mobilité ".EMPLOI DU CONJOINTOU SCOLARITE DES ENFANTSL'entreprise emploie ainsi 160 salariés en France et est actionnaire, à des degrés divers, des sociétés de déménagement auxquelles elle fait appel. Son entreprise prend également en charge des préoccupations annexes comme l'emploi du conjoint ou la scolarité des enfants.En dix ans d'expérience, Muter Loger s'est constitué un portefeuille de plus de deux cents PME et grands groupes, dont 80 % appartiennent au CAC 40. Avec 4.000 transactions annuelles, la société de services est leader sur un marché très atomisé, qui représente 120.000 mobilités professionnelles pour un total de 250.000 déménagements.En 2007, Muter Loger a réalisé un chiffre d'affaires de 7,5 millions d'euros, après 6 millions d'euros en 2006 (+ 45 %), une année exceptionnelle marquée par des opérations importantes de fusion chez des opérateurs de télécoms et de relocation chez l'un des principaux organismes de crédit à la consommation. Bon an mal an, le marché de la mobilité professionnelle se répartit entre les mutations de salariés (60 %), les plans de sauvegarde de l'emploi (30 %) et les recrutements (10 %). Ces mobilités sont le plus souvent accompagnées par le Mobilipass, aide accordée par les entreprises assujetties au 1 % logement aux salariés qui déménagent dans une ville à plus de 70 km de leur domicile.Vite Vendu Immo est l'adaptation des services de Muter Loger aux particuliers. Pour prospecter cette clientèle, la stratégie de développement de la marque sous forme de franchises nécessite de la proximité et de la visibilité. Une première agence commerciale, tenue par l'ancienne responsable des gestionnaires de comptes de Muter Loger, a donc ouvert cet été à Tassin-la-Demi-Lune (Rhône).Fabrice Hénaut annonce pour 2009 la création d'une dizaine d'agences en Rhône-Alpes, dont la moitié à Lyon. Et autant en 2010 dans les grandes villes de France, " là où il y a les acquéreurs ". Les synergies entre la société expérimentée (Muter Loger) et la petite dernière (Vite Vendu Immo) devraient jouer à fond. " Notre force réside dans le fait que les salariés en situation de mobilité sont obligés d'acheter un logement ", explique Fabrice Hénaut. Dans un premier temps, Muter Loger alimentera l'activité de la nouvelle société qui développera, ensuite, sa propre clientèle. Ignorant la crise du secteur, Vite Vendu Immobilier, avec un mandat d'exclusivité, s'engage à la signature d'un compromis de vente au maximum sous 90 jours...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :