Volkswagen défie une nouvelle fois les lois de la gravité du marché allemand

 |  | 222 mots
Une fois encore hier le titre Volkswagen était à la fête et une fois encore à contre-courant du marché. Mercredi, le constructeur allemand a signé sa sixième séance consécutive de hausse et non des moindres puisque, avec un bond de 11,03 % à 390,93 euros, le titre a signé sa troisième plus forte progression en un mois.Dans un secteur complètement sinistré, le leader européen fait aujourd'hui figure d'exception. Même les derniers chiffres concernant ses ventes sur le mois de septembre lui sont favorables malgré la déprime générale qui prévaut en Europe. Le groupe se paie le luxe d'être le seul européen à enregistrer une augmentation de ses ventes (+ 1,4 %) à 263.000 unités sur le mois de septembre. Mieux encore, d'une année sur l'autre, il conforte sa part de marché passée à 20,2 %, contre 18,3 % en septembre 2007.Mais vu l'ampleur de la hausse et de la tendance générale à Francfort, cette progression peut difficilement s'expliquer à la simple lumière des chiffres de septembre. Si elle reste inexplicable, certains continuent d'y voir le spectre de Porsche. Le constructeur récemment monté à hauteur de 35 % au capital de son compatriote doit grimper d'ici à novembre à 50 %. Perspective qui pourrait entretenir les achats sur le titre. D'autres évoquent des mouvements de spéculation sur l'action via notamment des rachats de ventes à découvert.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :