Téléphoner en Porsche

 |  | 554 mots
Il y a exactement un an, j'avais déjà eu entre les mains un modèle du même constructeur (Sagem) et du même designer. Il s'agissait du modèle P9521. À cette époque, je m'étonnais déjà de cet entichement des fabricants à adjoindre à leur marque des noms prestigieux dans le domaine de la mode (Armani pour Samsung, Prada pour LG), de constructeurs automobiles (Ferrari pour Acer, Mercedes pour Asus) en me demandant ce que chacune des parties y trouvait in fine.Le bijou de l'époque coûtait quand même quelque 1.200 euros. Normal, c'était du (très) haut de gamme. Design quand tu nous tiens... La pureté des lignes est une chose. L'accessibilité aux fonctions en est une autre. Tenez, par exemple, l'ouverture du capot arrière : sans l'aide du Laguiole qui ne me quitte jamais, l'opération se fût révélée impossible. Le logement de la carte SIM est tellement discret qu'on ne peut absolument pas savoir dans quel sens insérer la carte. Il faut donc essayer plusieurs combinaisons avant de réussir.Certes, l'écran tactile de 2,8 pouces de diagonale est du meilleur effet avec ses icônes défilant horizontalement. Mais il faut avoir du muscle (et de l'espace) pour loger ce mastodonte monobloc en alu brossé de 11,2 × 4,8 × 0,5 cm et au poids impressionnant (désolé, je n'ai pas de balance assez précise pour vous l'indiquer, mais vous pouvez me croire sur parole...) Quoi qu'il en soit, ces données évoquent davantage une grosse américaine des années 50 qu'un bolide descircuits.PAS DE LUXE EXTRAVAGANTOui, il y a les nécessités du moment. À commencer par un lecteur d'empreintes digitales directementdérivé de l'offre biométrique deSagem, une (bonne) caméra 5 mégapixels, GPS, wi-fi, une extension microSD... Mais le plus étonnant est que les ingénieurs de Sagem aient réussi à intégrer des composants aussi divers que le navigateur Opéra mobile (appelé mini surla machine), un moteur Java,une bonne messagerie et téléchargement, la cartographie de Wayfinder.On regrettera toutefois l'absence de 3G sur un modèle dit haut de gamme et l'éclairage du clavier qui n'intervient que lorsqu'on a appuyé sur la touche étoile invisible sans lumière. Mais même éclairé, le (minuscule) clavier prête facilement à de nombreuses erreurs !Enfin, au moment où je terminais ce modeste papier, je fus informé par l'agence de communication que j'avais entre les mains un prototype destiné aux seules prises de vue. Donc une chose est sûre, le design est, lui au moins, définitif !Quant au reste... Pas de luxe extravagant. J'ignore si, dans sa version définitive, quelques détails changeront : le packaging pour l'instant d'uneextraordinaire neutralité, l'absence de manuel aussi sommaire soit-il, une prise allume- cigare pour les déplacements en automobile, etc. Sinon ce Porsche Design aura beaucoup de mal à trouver sa route parmi les nombreux concurrents qui inondent le marché des smartphones et à des prix plus abordables. Si la mécanique semble de bonne qualité, les performances paraissent en deçà de ce qu'on aurait pu imaginer. La machine est dans son ensemble relativement lente, sans pour autant dire poussive. Souhaitons que les ingénieurs se penchent sur une version turbo qui décoiffe. Fabricant : Sagem. Prix : 600 euros. Disponibilité : quatrième trimestre 2008.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :