" Discret, il enregistre à la volée toutes mes interviews"

 |  | 346 mots
Comment l'enregistreur Olympus WS-321M m'a simplifié la vie ? Lorsque les premiers lecteurs enregistreurs de poche Sony sont apparus sur le marché, cela fut une vraie révolution pour le travail des journalistes. C'était bien avant l'Internet et la révolution numérique. On avait là un produit élégant, relativement léger, capable d'enregistrer fidèlement une interview et de la restituer sans faute. On pouvait même y brancher un micro-cravate, à ajuster sur le revers du veston de l'interviewé.Bien sûr, il ne fallait pas oublier de bien noter le nom de la personne interviewée sur le petit papier autocollant qui se fixait sur une face de la cassette. Sinon, il fallait réécouter l'interview et essayer de deviner qui parlait dans le micro. Et plus les cassettes s'empilaient, plus cela devenait fastidieux. Ajoutons que si on voulait travailler chez soi pendant le week-end, il fallait partir avec l'enregistreur (là, il commençait à devenir pesant) et les cassettes.D'UNE SIMPLICITE CONFONDANTEPendant longtemps, j'ai résisté à l'avancée du numérique. Et puis un jour, j'ai vu un ami journaliste utiliser un enregistreur numérique Olympus WS-321M. La facilité d'utilisation m'a confondu. " C'est simple, m'a dit mon ami. J'enregistre, je sépare la partie alimentation et j'enfiche la prise USB dans le port de mon micro-ordinateur. Je transfère l'interview au format WMA dans un dossier et je peux le retrouver quand je le souhaite. "Cela m'a trituré l'esprit pendant quelque temps et puis, j'ai décidéde plonger, à la Fnac. J'ai choisiune capacité de 1 Go et j'ai étéquand même surpris par le prix.À 179 euros, on se demande si Olympus est au courant de la diminution régulière des prix de vente de l'électronique grand public ! Quoi qu'il en soit, l'engin m'a considérablement simplifié la vie. Il est discret, ne fait pas peur aux gens et enregistre à la volée toutes mes interviews. Après, je transfère sur mon disque dur, et comme mon micro-ordinateur est toujours avec moi, les interviews ne me quittent plus.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :