Lumix G1 : il a tout d'un grand !

 |  | 510 mots
Jusqu'à présent, les bridges étaient des appareils un peu bizarres, dotés de visées électroniques (comme les caméscopes), permettant ainsi un meilleur confort de cadrage que les visées des compacts, souvent imprécises, ou peu lisibles au soleil sur l'écran. Mais leurs avantages s'arrêtaient là et pour le reste ils étaient très proches techniquement de leurs petits frères et souvent plus chers. Aujourd'hui, Panasonic présente un " bridge " dépassant les compacts et qui par plusieurs aspects peut rivaliser avec les reflex. Il utilise un nouveau format de capteur baptisé " Micro 4/3 ", qui permet de réduire de façon significative le poids et la taille des appareils photo. Ce nouveau capteur a aussi été adopté par Olympus, Samsung a laissé entendre à la récente Photokina qu'il s'y intéressait et les marques d'objectifs Leitz (Leïca) et Sigma en sont aussi partie prenante. De plus, il est à objectif interchangeable comme les reflex et sa définition de 12.1 Mp permet une qualité d'image exceptionnelle. BIEN EN MAINNous avons pu l'essayer et il faut reconnaître que, dès sa prise en main, on est surpris ! Il a l'aspect et la forme d'un " mini " reflex, ses dimensions lui permettent de tenir dans un sac et son poids (580 gr avec un objectif standard) est très raisonnable. À l'utilisation, on est vraiment étonné. Le viseur est superbe, lumineux et précis, il fait oublier ceux d'autres " bridges " souvent granuleux et sombres ! Ce viseur de 1.4 Mp est issu de la vidéo professionnelle. On y retrouve toutes les indications techniques, nécessaires à la prise de vue. Mais il est aussi possible de se servir de l'écran de visualisation articulé dont il est doté pour cadrer. C'est pratique pour les photos " à bout de bras " et pour tous les cadrages " acrobatiques " ! Autre petite révolution : en un tour de main, on change d'objectif. Il en existe deux : un zoom standard 14-45 mm/F3.5-5.6 (équivalent 24 x 36 : 28-90 mm) et un zoom télé 45-200 F4.0-5.6 (équivalent 24 x 36 : 90-400 mm), tous les deux disposent d'un système de stabilisation. Il est possible d'utiliser le G1 en mode totalement manuel pour maîtriser tous les paramètres de sa prise de vue et même d'enregistrer ses photos en format " RAW ", celui qu'emploient les professionnels.TROIS COULEURSPour ceux que la technique rebute, des modes totalement automatiques sont disponibles. Après deux jours d'utilisation, on a du mal à se séparer du G1. Ses performances dignes d'un reflex d'entrée de gamme alliées à sa petitesse en font un produit très séduisant. La qualité des photos obtenue est parfaite pour une utilisation courante. En plus, il est disponible en trois couleurs : rouge, bleu et noir, et on devrait voir arriver dans les mois à venir divers objectifs complémentaires. Seul point négatif : son prix qui est un peu élevé : 700 € avec le zoom standard et 1.000 € avec deux objectifs, mais c'est le premier de son genre et on peut raisonnablement penser que, dans les mois à venir, il sera plus abordable.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :