Beaumanoir favori pour la reprise de Morgan

 |  | 291 mots
Lecture 1 min.
Trois mois après sa mise en redressement judiciaire, Morgan devrait trouver un repreneur la semaine prochaine. Le 24 mars, le tribunal de commerce de Nanterre dévoilera le nom du nouveau propriétaire de la chaîne de prêt-à-porter endettée de près de 100 millions d'euros et détenue à 40 % par le fonds d'investissement Apax Partners depuis plus de dix ans. D'après une source proche du dossier, Beaumanoir part « grand favori » face à Bernard Krief Consulting. « Je suis confiant dans mon projet industriel », réagit Roland Beaumanoir, son PDG fondateur. Le groupe breton propose de reprendre 95 % du personnel de Morgan qui emploie 680 personnes dans ses magasins et 125 dans sa centrale d'achats.Beaumanoir connaît bien Morgan. Fin 2007, le propriétaire des enseignes Cache-Cache, Patrice Bréal ou Bonobo avait déjà déposé sur l'enseigne une offre d'achat d'une centaine de millions d'euros. En vain. Cette fois, s'il l'emporte, il ne débourserait « qu'entre 15 et 20 millions d'euros » pour reprendre la marque et les actifs, soit 400 magasins dont le chiffre d'affaires est évalué à 150 millions d'euros pour l'exercice 2007-2008.projet solideSon projet industriel serait « plus solide » que celui de Bernard Krief Consulting. Cette société, présidée par Louis Petiet, proche de Jean-Pierre Raffarin, s'est illustrée fin 2008 en reprenant coup sur coup deux filiales du groupe DMC à la barre du tribunal. Et, en mars, le tribunal de commerce de Compiègne lui a accordé Isotec, spécialiste de l'isolation thermique, qu'il compte rapprocher de Isotherma, également reprise après un redressement judiciaire. Une boulimie qui pourrait le desservir dans le dossier Morgan. En cas de victoire, Beaumanoir signerait, lui, sa revanche. Candidat au rachat de Naf Naf, il s'était fait souffler l'enseigne par Vivarte.Juliette Garnieret Alexandre Madde

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :