Les riches dans le radar de la Maison-Blanche

 |   |  207  mots
Barack Obama avait prévenu pendant sa campagne que les ménages les plus fortunés ? en l'occurrence les couples dont les revenus annuels sont supérieurs à 250.000 dollars ? verraient leurs impôts augmenter sous sa présidence. L'hôte de la Maison-Blanche l'a confirmé voilà deux semaines en présentant son projet de budget pour l'exercice fiscal 2010. À partir de 2011, ces contribuables ne bénéficieront plus des réductions d'impôts votées par le Congrès sous l'administration Bush et leur taux d'imposition repassera de 35 % à 39,6 %, le niveau en vigueur sous Bill Clinton.Le gouvernement espère ainsi récolter 318 milliards de dollars de recettes fiscales supplémentaires en dix ans et financer une partie de son fonds de 634 milliards de dollars destiné au développement de l'assurance santé aux États-Unis. Mais, au Congrès, l'opposition républicaine a promis de s'opposer à cette hausse d'impôt ? la première à frapper les ménages les plus fortunés en seize ans ?, affirmant que près de la moitié des contribuables touchés seront des patrons de PME. « Il n'est pas possible d'aider les personnes à la recherche d'un emploi en punissant les créateurs d'emplois », dénonce Jeb Hensarling, représentant républicain du Texas. Éric Chalmet, à new york

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :