Le double exploit d'Avanquest software

 |  | 355 mots
Lecture 2 min.
L'affaire n'est pas banale. Le modeste éditeur de logiciel, Avanquest Software (ex-BVRP), dont la capitalisation boursière n'est que de 16,5 millions d'euros, est parvenu à lever sur le marché 6,96 millions d'euros. Une prouesse face à un marché sur lequel ne se risquent que les plus grosses sociétés, prêtes à concéder d'énormes décotes sur leurs cours de Bourse pour que les actions émises trouvent preneurs à vil prix. Sur ce terrain, Bruno Vanryb, le PDG d'Avanquest Software, réussit un autre exploit : ses actions émises l'ont été? avec une prime de 70 % sur son cours au lancement de l'opération à la mi-février, 1,27 euro. C'est trop énorme ! On pense à un coup monté entre copains déjà présents au tour de table de cette affaire qui a perdu beaucoup d'argent lors de son exercice clos en mars 2008 et qui n'est parvenue à retrouver un équilibre opérationnel qu'au troisième trimestre 2008. L'homme est un bon connaisseur des médias, souvent présent sur les ondes, après avoir présidé l'association patronale des valeurs moyennes de la Bourse de Paris, Middlenext, l'ancien comité du second marché auquel il a redonné du souffle. Mais le fait qu'un peu moins de 7 millions aient été levés alors que la société en escomptait 8 montre qu'il s'agit bien d'une opération de marché. Bruno VanRyb se félicite d'avoir réussi à placer du papier auprès de nouveaux actionnaires qui ont fait leur entrée avec cette prime car ils reconnaissent qu'avec la crise, le cours de Bourse ne veut plus rien dire. En tout cas, le marché a apprécié. Le cours, s'il est encore loin de s'aligner sur le prix des actions nouvelles, a déjà regagné 22 %, dont 10 % lors de la seule séance d'hier à l'annonce du succès de l'opération. Il n'y a donc pas de place pour bouder cette opération montrant que le marché est toujours présent quand on sait lui parler d'avenir ? les communautés virtuelles d'utilisateurs de logiciels à distance ?, et ce serait inconvenant d'évoquer le prix payé aux banques qui ont permis ce joli coup de pub.Christophe Tricaud

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :