Un investisseur chinois intéressé par l'allemand Qimonda

 |   |  119  mots
Le prestataire de services informatiques chinois Inspur a manifesté son intérêt pour le fabricant allemand de mémoires informatiques en faillite Qimonda, selon le « Financial Times Deutschland ».Canberra a reporté hier sa décision d'approuver ou non l'injection de 19,5 milliards de dollars par le groupe public chinois Chinalco dans le géant minier Rio Tinto, a indiqué le ministère des Finances. L'Australie s'inquiète de l'entrisme des entreprises chinoises.L'Angola construit une méga-raffinerieSelon le ministre du pétrole d'Angola, les travaux de la raffinerie de Lobito, un projet de 6 milliards de dollars, devraient s'achever dans trois ou quatre ans. Cette raffinerie produira 200.000 barils par jour, dont une partie destinée à un marché d'exportation régional.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :