La Chine parie sur le gaz liquéfié

 |   |  117  mots
Le groupe va créer un joint-venture pour exploiter son premier terminal de gaz naturel liquéfié (GNL) dans l'est de la Chine. Le terminal sera essentiellement alimenté par du gaz liquéfié en provenance du Qatar. Qatargas et Royal Dutch Shell se sont engagés à vendre 3 millions de tonnes de GNL par an à Petrochina pendant vingt-cinq ans à partir de 2011. Petrochina contrôlera 55 % du joint-venture, la société hongkongaise Pacifico Oil and Gas 35 % et Jiangsu Guoxin Investment Group 10 %. La première phase du projet, qui devrait coûter plus de 870 millions de dollars, aura une capacité de 3,5 millions de tonnes de GNL par ans. À terme, le terminal permettra d'importer jusqu'à 6,5 millions de tonnes de GNL par an.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :