Nouvelle gouvernance

 |   |  530  mots
Un an et demi après avoir bouleversé l'organisation des collaborateurs de l'entreprise, François Pierson, président-directeur général d'Axa France, s'attaque au management. Dans le but d'insuffler « une nouvelle dynamique » pour l'entreprise, le patron a annoncé hier la création d'une nouvelle strate de décision, en l'espèce un comité exécutif. Pour le PDG, membre du directoire du groupe Axa, « avoir pour objectif de réaliser des performances toujours supérieures à celles du marché nous oblige à être en permanence en mouvement. Cela se traduit aussi par une gouvernance adaptée ». Dans le contexte de son plan Ambition 2012, qui prévoit un doublement du chiffre d'affaires et un triplement du résultat sur la période 2004-2012, Axa France continue d'affiner son organisation.Ainsi, précise François Pierson, « cette gouvernance remaniée, recentrée autour de deux instances, devra nous permettre d'être plus réactifs qu'avant, ce qui s'avère crucial dans des périodes compliquées comme celle que nous vivons actuellement ». Car le comité exécutif, qui regroupera six cadres aux côtés du président à partir du 1er novembre prochain (voir ci-contre), se placera au-dessus de la structure existante, le comité de direction générale, qui réunit 12 membres. Au premier cercle le rôle de décider et de piloter, au second celui de partager les idées et de les mettre en ?uvre dans l'entreprise. Le comité exécutif permettra notamment de centraliser des décisions qui étaient jusqu'ici prises par différents comités de direction générale, le but étant de gagner en efficacité et cohérence.Pour François Pierson, « avec la constitution d'un comité exécutif, nous voulons créer une nouvelle dynamique, en proposant à des cadres supérieurs, qui ont déjà connu une diversité dans leur parcours professionnel, de l'enrichir encore ». Car la nouvelle organisation est l'occasion d'annoncer une série de nominations. Seul départ d'Axa France, son directeur général des particuliers et professionnels depuis 2002, Jean-Laurent Granier, quitte l'entreprise par la grande porte puisque, nommé directeur général de la région Méditerranée Amérique latine du groupe Axa, il rejoint son comité exécutif.PromotionsPar ailleurs, parmi les filiales d'Axa France, Serge Morelli est nommé directeur général d'Axa Assistance, Philippe Rocard directeur général d'Axa Corporate Solutions et Yves Masson, directeur général de Direct Assurance.La présentation de la nouvelle gouvernance hier devant les collaborateurs de l'entreprise a également permis de faire un point sur l'activité depuis le début de l'année. François Pierson a estimé que les premières tendances sont « satisfaisantes malgré un contexte économique toujours difficile » et précisé que cette année « Axa France devrait encore apporter une contribution significative à la solidité et à la qualité des résultats du groupe Axa ».Ces résultats sont notamment le fruit de la petite révolution managériale mise en ?uvre en janvier 2008. Une organisation en une trentaine d'unités opérationnelles avait été constituée, permettant de nommer une centaine de cadres dirigeants, lesquels se sont alors vu confier des objectifs de performance.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :