La TNT payante difficile à rentabiliser, selon le CSA

télévisionRentabiliser une diffusion sur la TNT payante « semble improbable à court et moyen terme ». C'est le CSA lui-même qui le dit, à l'occasion d'un arbitrage qu'il vient de rendre entre Canal J, la chaîne jeunesse du groupe Lagardèrerave;re, qui a rendu sa licence TNT fin avril, et TV Numeric, l'un des trois distributeurs de TNT payante, avec Canal Plus et TNTop.En effet, le réseau d'émetteurs TNT a coûté 3 millions d'euros à Canal J en 2008, chiffre qui va presque tripler avec l'extension de la couverture. En face, elle n'a rapporté que 1 million d'euros de recettes, constituées des reversements des trois distributeurs. Celui de Canal Plus est inclus dans le cadre d'un forfait global incluant la diffusion sur tous les réseaux (satellite, câble?), tandis que TV Numeric et TNTop reversent 0,41 euro par mois et par abonné. Selon le CSA, il faudrait que ces deux derniers engrangent « un peu plus de 500.000 clients » pour que Canal J équilibre sa diffusion TNT ; or, ils n'en comptaient que 13.000 fin 2008.« motifs objectifs » Conclusion du CSA : Canal J avait des « motifs objectifs » de rendre sa fréquence TNT. Même si le CSA admet que cet abandon (qui suit celui de la chaîne AB1) réduit à seulement 5 chaînes ? Eurosport, LCI, Paris Première, Planète et TF6 ? le bouquet proposé par TV Numeric et TNTop, pour 7 à 8 euros par moisTV Numeric affirme que la disparition de ces deux chaînes a réduit son recrutement de nouveaux abonnés passé à 700 en mars, contre 1.000 en février, et augmenté son taux de désabonnement (18,75 % en mai). Il avait donc saisi le CSA pour demander la poursuite de la diffusion de Canal J, estimant que la chaîne n'avait pas le droit d'interrompre leur contrat avant son terme, 2012. Pour rebondir, TNTop (filiale du britannique Top Up) a complété son offre avec la revente de Canal Plus le Bouquet, et TV Numeric (qui appartient à l'industriel Hughes B. d'Annoux) compte faire de même. Tous deux espèrent aussi prochainement enrichir leur offre avec de la vidéo à la demande. Dans son arbitrage, le CSA souligne toutefois que Canal J parvient, au total, à dégager un bénéfice d'exploitation (1,8 million en 2008, en recul de 17 %) malgré une baisse de son chiffre d'affaires (20,5 millions, en recul de 3 %), qui provient à 80 % des rémunérations des distributeurs. JAMAL HENNIla diffusion sur la tnt coûtait 3 millions d'euros à canal J mais ne lui rapportait qu'un million.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.