Disparition de l'« Arctic Sea », le mystère s'épaissit

L'Otan suit désormais l'affaire et plus de vingt pays participent aux recherches alors que la marine russe est aux trousses de l'« Arctic Sea ». La mobilisation internationale ne fait qu'épaissir le mystère autour de la disparition de ce vraquier et de son équipage russe, censé transporter du bois de la Finlande à l'Algérie. l'équipage serait en danger Hier soir, les autorités maritimes maltaises ont annoncé l'ouverture d'une enquête criminelle, soulignant « les lourdes menaces pesant sur la vie » de l'équipage et justifiant ainsi le climat de secret qui entoure cette affaire. Deux semaines après l'ultime contact officiel avec le cargo, dans la Manche, ce dernier aurait été repéré au large du Cap-Vert. Une demande de rançon de 1,5 million de dollars (selon le « Financial Times Deutschland ») a été formulée. Un montant jugé anormalement bas, ce qui ajoute encore aux interrogations.Acte de piraterie (inédit dans les eaux européennes) ou de banditisme ? Règlement de compte ? Escroquerie à l'assurance ? Toutes les hypothèses ont été formulées sur cette affaire. L'autorité finlandaise de sécurité nucléaire (Stuk) a même dû démentir hier une rumeur de chargement « secret » de matière radioactive à bord du cargo. M. R.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.