En salle mercredi

 |  | 53 mots
L'ennemi public numéro un s'apprête à braquer les écrans. Vincent Cassel est impressionnant dans l'Instinct de mort, la première partie du très attendu diptyque consacré à Jacques Mesrine. Jean-François Richet raconte la genèse du truand français à la manière des grands films hollywoodiens de gangsters. Nerveux et vertigineux.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :