Le livret A va financer les PME

 |  | 285 mots
Lecture 1 min.
En quête de liquidités pour financer les petites et moyennes entreprises (PME), le gouvernement prépare, selon «?Le Monde?», un décret prévoyant de ponctionner la collecte du livret A centralisée à la Caisse des dépôts à hauteur de 10,5 milliards d'euros sur trois ans. Les ressources du produit d'épargne préféré des Français étant dédiées au financement du logement social, les parlementaires, auxquels revient la tutelle de la CDC, avaient jusqu'alors réussi à tenir le livret A à l'abri des initiatives élyséennes. La commission de surveillance de l'institution financière a d'ailleurs émis un avis négatif à ce décret. D'autant qu'il entraîne une baisse du taux de centralisation de la collecte du livret A. Le gouvernement s'était engagé à ce qu'il ne descende pas en dessous de 70 % pour l'ensemble des dépôts du livret A et du livret de Développement durable. Or en l'état, le décret entraînerait une centralisation de 67?%, voire 68?% en 2009, niveau qui pourrait encore baisser, le texte se gardant de fixer un taux précis après 2011. Cette pression du pouvoir exé- cutif sur la Caisse des dépôts vient s'ajouter à la décision de l'Élysée de lui confier la ges- tion du fonds d'investissement stratégique national auquel l'institution financière apporterait par ailleurs certains de ses actifs. La Caisse a remis au gouvernement plusieurs scé- narios pour la création de ce fonds. L'Élysée pourrait trancher avant mercredi, date de la prochaine commission de surveillance. Le bras de fer n'est pas terminé. page 25Le produit d'épargne devrait être mis à contribution à hauteur de 10,5 milliards d'euros sur trois ans.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :