MBDA gère la pénurie de commandes nationales

1 mn

Le PDG du missilier européen MBDA, Antoine Bouvier, compte en 2009 sur « un ou deux grands contrats sécurisés à l'exportation » pour compenser la baisse de l'activité du groupe actuelle et programmée dans les années futures en raison de la chute des commandes nationales. L'an dernier, la filiale d'EADS, du britannique BAE Systems et de l'italien Finmeccanica a enregistré une diminution de son chiffre d'affaires (2,7 milliards contre 3 milliards en 2007) et elle table sur une « stabilit頻 de son activité en 2009. MBDA a engrangé pour 2,3 milliards d'euros de commandes, dont 1 milliard à l'export. « Grâce à l'exportation, nous repasserons au-dessus de 3 milliards en 2011, avec plus de 40 % du chiffre d'affaires réalisés par des grands contrats à l'étranger », a-t-il expliqué. Enfin, MBDA est profitable, avec une marge opérationnelle de 9 % (près des 10 % en 2009).

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.