Nicolas Sarkozy brandit le bouclier fiscal

2 mn

Je n'ai pas été élu pour augmenter les impôts. » Avec cette petite phrase, Nicolas Sarkozy a tapé hier du poing sur la table et a rappelé à la discipline majoritaire ceux qui, de Dominique de Villepin à Pierre Méhaignerie en passant par Gérard Larcher, s'interrogent sur une contribution accrue des plus hauts revenus dans la crise. Et donc sur l'éventualité d'une suspension, voire d'une suppression, du bouclier fiscal. La contre-attaque avait été bien réglée. En déplacement dans le Doubs, le chef de l'État a laissé libre cours à son irritation. « Si on veut augmenter les impôts dans notre pays, il y a tellement de candidats? Vous aurez l'embarras du choix aux prochaines élections ! Moi, j'ai été élu pour réconcilier la France avec l'entreprise et avec l'usine. Je ne veux pas enrichir Monaco, moi. Je ne veux pas enrichir la Suisse, je ne veux pas enrichir l'Autriche. Je veux que les gens viennent dépenser leur argent en France et investir en France. » Défendre le dogmeToute l'UMP est montée en première ligne pour défendre le « dogme » du quinquennat. Du ministre du Budget, Éric Woerth, au président du groupe UMP de l'Assemblée, Jean-François Copé, qui a réuni ses troupes pour resserrer les rangs. Pierre Méhaignerie a été pris à partie par des élus qui lui ont reproché de « fragiliser » la majorité à la veille d'un nouveau mouvement social. D'autres l'ont accusé de « brouiller » le message gouvernemental rappelé par Jean-François Copé, qui met en garde contre une nouvelle « hémorragie » des plus hauts revenus. « En période de crise, a renchéri le secrétaire général de l'UMP, Xavier Bertrand, il ne faut pas rechercher de bouc émissaire. Il faut que ceux qui réussissent réussissent en France ». La gauche se frotte les mains face à cette bataille à droite. D'autant plus que des voix s'élèvent aussi dans la majorité pour s'interroger sur la cohérence d'une baisse de la TVA dans la restauration en période de très forts déficits publics. Hélène Fontanaud

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.