Les prévisions de Bercy soumises à de forts aléas

1 mn

Les prévisions sont difficiles, surtout lorsqu'elles concernent l'avenir. » Les paroles de Pierre Dac ont une résonance particulière cette année comme en témoignent les précautions prises par Bercy dans la rédaction des Perspectives économiques 2009-2010. « Les incertitudes qui entourent le scénario de croissance internationale et celui retenu pour la France sont beaucoup plus grandes qu'à l'accoutumée », peut-on ainsi lire. Cette incertitude se retrouve dans l'écart entre les prévisions des économistes de la commission économique de la Nation qui était réunie hier au ministère de l'Économie en présence de Christine Lagarde. Pour la France et pour la seule année 2009, la prévision la plus pessimiste table sur une contraction de l'activité de 2,5 %, alors que la plus optimiste ? si l'on ose dire ? parie sur une baisse de 1 %. scénario de déflationLe gouvernement voit le PIB de la France se contracter de 1,5 % cette année avant de rebondir de 1 % l'an prochain. Bercy note néanmoins qu'en cas de prolongation de la crise financière et de baisse du prix des actifs pesant sur la demande, le scénario de récession retenu pour 2009 pourrait se convertir « en un scénario de déflation pour certains pays ». À l'inverse, une amélioration plus rapide que prévu de l'environnement international se traduirait « très rapidement par un rebond de l'activité en zone euro et en France ». A. E.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.