Pour une « Europe bouclier »

 |   |  542  mots
Les rencontres de ruth elkrief (bfm TV)c'est une deuxième jeunesse »? Plutôt pimpante, chevelure bouclée courte, lunettes rouge vif sur le nez, Eva Joly se réjouit : l'ancienne image de la « terrible » juge de l'affaire Elf, la « femme-papier », selon son expression, ne lui colle plus à la peau. « J'ai décidé que le plus important était ce que je faisais, pas ce qu'on pensait de moi. » Le film de Claude Chabrol qui l'avait tant blessée est ? presque ? oublié. Elle avait déjà changé de vie en retournant en Norvège, son pays natal, et à présent, comme numéro deux sur la liste Europe Écologie d'Île-de-France, derrière Daniel Cohn-Bendit, elle est de nouveau l'objet de la curiosité de la presse, mais c'est beaucoup plus simple. « Je suis libre, je n'avais pas eu le temps de militer, comme mère, femme au travail, mais j'ai toujours su qu'il manquait cette dimension à ma vie, c'est maintenant ou jamais. » Et c'est en octobre dernier, en revenant de l'ONU, où elle prononcait le « ixième discours » contre la corruption, qu'elle a décidé de s'engager. Son objectif est clair : « démontrer de façon incontestable comment certaines entreprises internationales domiciliées sur notre continent exploitent les richesses des pays émergents et contournent tous les obstacles pour échapper à l'impôt ». Et dans un français parfait, fortement teinté d'accent scandinave, elle explique longuement la persévérance de ses amis procureurs africains ou sud-américains, « qui se battent pour rapatrier les revenus du pétrole ou des minerais qui transitent par Londres dans des cabinets d'avocats très sophistiqués puis par les Bermudes ou autre paradis fiscal, avant d'atterrir dans les poches des actionnaires qui se construisent des villas qui bétonnent la Corse »? Mais pourquoi mener ce combat avec « Dany » et pas François Bayrou comme prévu initialement ? « Cela avait plus d'allure, c'est un des héros de ma jeunesse, il est adorable, c'est le seul qui a une vision européenne. » Et l'intransigeante « gardienne de la loi » met même dans sa poche certains grands principes pour défendre José Bové, autre tête d'affiche d'Europe Écologie, condamné plusieurs fois pour ses opérations commando contre les OGM ! « Je comprends l'engagement citoyen, l'histoire démontrera qu'il avait raison. »Eva Joly ira-t-elle à Bruxelles ? « Il faudrait atteindre 13 %, nous n'y sommes pas pour le moment. » Puis, coquette? « Au niveau national, les sondeurs ne m'ont pas ?intégrée?, je suis peut-être immodeste, mais je prétends que cela fausse le résultat. » Et si elle ratait son pari ? La fan de « Millénium » continuera d'être un des rares ponts entre le monde scandinave et la France. Elle participe à l'enquête sur la faillite de l'Islande et soutiendra l'adhésion de ce pays à l'Union européenne. Trop facile de demander refuge lorsque cela va mal ? Elle se souvient : « Lorsque je suis née, en 1943, mes parents qui haïssaient l'occupant nazi n'auraient jamais imaginé leur fille députée aux côtés d'élus allemands. [?] L'Europe doit continuer d'être un bouclier. » n« Au niveau national, les sondeurs ne m'ont pas ?intégrée?. Je suis peut-être immodeste, mais je prétends que cela fausse le résultat. »

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :