statistiques ethniquesLes États-Unis, modèle contre la discr...

 |   |  315  mots
tatistiques ethniquesLes États-Unis, modèle contre la discriminationUne étude montre que la France gagnerait à s'inspirer de l'exemple américain pour lutter contre les discriminations.« Montrer le vrai visage de la France » : c'est le v?u qu'a récemment formulé Yazid Sabeg, le commissaire à la diversité et à l'égalité des chances, qui a relancé le débat sur les statistiques ethniques. Pour déminer ce sujet sensible, il pourra s'appuyer sur une étude de la Fondation franco-américaine, selon laquelle la France gagnerait à s'inspirer des institutions mises en place outre-atlantique contre la discrimination par l'origine.« La collecte systématique des données ethniques dans les entreprises permet aux agences gouvernementales d'identifier et de sanctionner les mauvais joueurs, explique Daniel Sabbagh, chercheur au Centre d'études et de recherches internationales et coauteur du rapport. En France, la Halde n'a pas cette visibilité. » Et la marge de man?uvre française est d'autant plus réduite qu'en 2007 les statistiques ethniques ont été jugées anticonstitutionnelles. Reste une possibilité d'évolution : toujours en 2007, une enquête de la Commission nationale de l'informatique et des libertés a constaté que les questions concernant la nationalité et le lieu de naissance des parents sont largement acceptées, sans contrevenir à la législation. Elles présentent toutefois un risque non négligeable d'approximation et restent sujettes à polémique. politique de prévention Autre enseignement relevé par Daniel Sabbagh, le succès des États-Unis vient aussi d'une politique de prévention massive qui impose aux directions des ressources humaines de se former à l'impact des stéréotypes sur les décisions d'embauches et de revoir régulièrement leurs critères de sélection. Dernier volet enfin, la dissuasion : en 2007, l'américain FedEx a été soumis à une amende de 53,5 millions de dollars pour discrimination fondée sur l'origine, contre 220.000 euros seulement imposés à L'Oréalcute;al en 2006 dans un contexte similaire. Claire Fallou

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :