La fusion entre le gendarme boursier (SEC) et celui des marc...

 |  | 111 mots
Lecture 1 min.
La fusion entre le gendarme boursier (SEC) et celui des marchés dérivés (CFTC) n'aura pas lieu. Les démocrates s'étaient engagés à marier les deux régulateurs pour mettre fin à la « fragmentation » de la surveillance des marchés. C'était compter sans l'opposition des commissions (finance et agriculture) supervisant ces agences dans les deux chambres du Congrès. Mais ces régulateurs « harmoniseront » leur vigilance. Ils ont jusqu'au 30 septembre pour faire des recommandations au Congrès en ce sens. À défaut, le comité de supervision des services financiers tranchera. nharmonisation des règles sur les actions et les dérivésLes régulateurs doivent harmoniser leur vigilance.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :