CME détrôné par la Bourse de Hong Kong

Opérateurs boursiersTalonné ces derniers mois, CME Group a perdu son titre de plus grand opérateur boursier coté, mesuré en termes de capitalisation boursière. C'est désormais Hong Kong Exchange & Clearing (HKEx), dont le cours a bondi de 94 % depuis le début de l'année, qui tient le haut du pavé avec une valeur de marché de 19,83 milliards de dollars (14,07 milliards d'euros), contre 18,67 milliards de dollars pour le marché à terme de Chicago (13,24 milliards d'euros). La Bourse de Hong Kong s'est hissée en tête du classement le mois dernier, selon le dernier rapport du cabinet d'informations et d'analyses Mondo Visione. Le rebond des marchés d'actions dans l'espoir d'un réveil de l'économie mondiale a davantage profité aux Bourses des pays émergents. En juillet, Singapore Exchange, le Johannesburg Stock Exchange et HKEx ont bondi de plus de 20 %, dopés par la perspective d'une remontée des volumes de transactions. HKEx n'a pourtant pas échappé à l'érosion des bénéfices observés dans le secteur en Europe comme aux États-Unis. Son résultat au premier semestre a fondu de 26 % à 284 millions de dollars, avec la baisse de 33 % de la moyenne quotidienne de ses échanges. Mais les intervenants espèrent un retournement. Ils font aussi le pari des introductions en Bourse chinoises. Le patron de HKEx, Ronald Arculli, a indiqué s'attendre à de grosses opérations d'ici à la fin de l'année et au premier semestre 2010. Mais surtout, les marchés à terme américains ont connu en Bourse un mois de juillet déplorable : CME Group et l'IntercontinentalExchange ont trébuché de 10,4?% et 17,7?%. La Commodity Futures & Trading Commission, le régulateur américain des marchés à terme, a semé le doute le 7 juillet dernier en indiquant réfléchir à limiter l'exposition d'un seul intervenant sur les marchés énergétiques, pour mater la spéculation. « L'imposition de limites plus strictes pourrait provoquer le recul des volumes », commente Herbie Skeete, directeur chez Mondo Visione. De plus, CME Group compte un nouveau rival sur les produits de taux, avec l'arrivée de ELX Futures. Parmi les meilleures performances cette année, BM & F Bovespa se maintient au quatrième rang des Bourses cotées, derrière Deutsche Börse. L'opérateur brésilien a agréablement surpris, la semaine passée, en publiant un résultat trimestriel hors éléments exceptionnels en hausse de 32 % à 177,3 millions de dollars. Quant à Nyse-Euronext et au London Stock Exchange, ils restent aux 5e et 10e rangs du classement. C. FR.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.