Risques de défaut chez le promoteur immobilier russe PIK

 |   |  169  mots
La banque d'investissement JP Morgan conseille aux investisseurs de se méfier des titres du promoteur immobilier moscovite PIK, en raison de risques accrus de défaut sur sa dette. Le russe, qui traite avec la ville de Moscou pour des appartements, pourrait rencontrer des difficultés du fait que la municipalité tente de faire des économies en payant moins cher les appartements. Elle pourrait ainsi revenir sur sa décision de commander des appartements pour un montant total de 1 milliard de dollars. Dans ces conditions, PIK aurait du mal à rembourser, comme il doit le faire cette année, une dette de 700 millions de dollars.Près de deux mille techniciens chinois sont attendus en Algérie avant la fin de cette année pour renforcer les équipes du groupement chinois CITCI-CRCC, en charge de la construction de l'autoroute Est-Ouest. Le groupement avait obtenu en 2006 le contrat de réalisation d'un tronçon de 528 kilomètres d'autoroute. L'achèvement des travaux devrait intervenir vers la fin de l'année.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :