Honda multiplie les avertissements

1 mn

Le secteur automobile n'en finit plus de compter ses victimes. Dernier en date, le constructeur japonais Honda vient de revoir de façon drastique ses prévisions de résultats pour l'exercice en cours (clos fin mars 2009). Les conséquences boursières ne se sont pas fait attendre, puisque son cours de Bourse a reculé de 4,16 % hier à 1.891 yens après une baisse de 5,37 % la veille. En tout, depuis son plus haut annuel (début juin), la firme japonaise a perdu 51 % de sa valeur en Bourse.Il faut dire que le deuxième constructeur nippon n'en est pas à son premier avertissement. Celui d'hier est le troisième depuis le début de l'année. Il a indiqué mercredi s'attendre désormais à un bénéfice opérationnel à 180 milliards de yens (1,4 milliard d'euros) ? contre 550 milliards anticipés auparavant ?, soit une baisse de 81 % par rapport au précédent exercice. Honda a également revu à la baisse son objectif de résultat net à 185 milliards de yens, contre 485 milliards de yens initialement anticipés. Enfin, son dividende pour le troisième trimestre a été ramené à 11 yens par action contre 22 un an plus tôt.Si la deuxième firme japonaise avait jusqu'ici bien résisté, elle est désormais rattrapée par la réalité économique marquée depuis cet automne par la chute des ventes. Seule consolation pour Honda, sa situation n'est un cas isolé au pays du Soleil-Levant. Son concurrent Nissan a indiqué hier qu'il allait réduire de 78.000 unités sa production au Japon et que ses effectifs de travailleurs temporaires allaient être ramenés à zéro à la fin de mois de mars. Toyota n'est pas en reste puisque les marchés s'attendent désormais à ce qu'il revoie le 22 décembre prochain ses objectifs annuels de ventes. G.V.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.