Le Trésor prêt à racheter les créances toxiques

1 mn

Le gouvernement américain envisage de renouer avec l'esprit d'origine du plan de sauvetage de la finance (Tarp) avant que celui-ci soit recentré sur des injections de capitaux dans les banques. L'organisme chargé de garantir les dépôts (FDIC), le Trésor et l'équipe de transition de Barack Obama étudient la création d'une banque fédérale ayant vocation à racheter aux banques leurs créances toxiques. Présidente de la FDIC, Sheila Bair a déclaré que cette structure serait analogue à la Resolution Trust Corporation (RTC). Entre 1989 et 1995, la RTC a repris environ 400 milliards de dollars de dettes pour sauver près de 700 établissements spécialisés dans la collecte de l'épargne et dans le crédit hypothécaire, menacés par l'éclatement de la bulle immobilière de la fin des années 1980. Le gouvernement encouragerait alors la création de « mauvaises banques », telle celle présentée par Citigroup vendredi, dans lesquelles seraient logées les créances illiquides (« La Tribune » du 17 janvier). Le Trésor envisage aussi d'apporter une garantie contre les pertes qui seraient associées à ces actifs. Un accord de cette nature a été annoncé avec Bank of America, portant sur 118 milliards de dollars. Sheila Bair a précisé que le solde du Tarp, qui reste doté de 350 milliards de dollars, serait employé. Mais les analystes estiment qu'environ 1.000 milliards de dollars seront nécessaires pour secourir le secteur. É. C., à New York

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.