Guyenne et Gascogne mise sur les produits Carrefour Discount

2 mn

Jean Boutsoque grille la politesse à Carrefour. En présentant, hier, les résultats annuels de Guyenne et Gascogne, le directeur général de ce franchisé Carrefour dans le Sud-Ouest et en Espagne a dévoilé le nom de la marque low-cost que Lars Oloffson, directeur général du groupe, devait annoncer fin avril. Ce sera Carrefour Discount.Fer de lance de l'offensive du distributeur en France, cette marque sera lancée sur 180 produits d'abord, mi-mai, dans les rayons épicerie prioritairement, avant d'être étendue à 400 fin 2009. Sous un packaging blanc, elle habillera 170 produits d'épicerie, 30 références de boissons, 80 de produits frais (yaourts, fruits etc.) et 70 d'articles d'hygiène et de beauté. « Ce seront des produits de base. Ils ne feront l'objet ni de promotions, ni de points sur la carte de fidélit頻, a précisé Jean Boutsoque.Avec cette nouvelle marque Carrefour, l'enseigne veut mieux résister au hard discount et notamment à l'allemand Lidl qui lui chipe des clients. Le distributeur français utilisera cette gamme dans ses campagnes de publicité, notamment à la télévision où la législation interdit de parler promotions. « Ce sera alors la seule enseigne à pouvoir vanter ses premiers prix en les signant de son nom. Leclerc les signe Eco Plus et Auchan les baptise Pouce », souligne Cédric Ducrocq, consultant en marketing du cabinet Dia-Mart. Carrefour espère ainsi regagner des parts de marché et redorer son image. « Les Français la voient plus chère qu'elle ne l'est », confirme Jean Boutsoque. Lancer une marque low-cost n'est pas sans risque. « Carrefour Discount peut laisser penser que le reste des produits Carrefour n'est pas discount », persifle Vincent Leclabart, président de l'agence de publicité Australie, titulaire du budget de E. Leclerc, grand rival du groupe.réduction de surfacesMais manifestement la tactique enthousiasme Guyenne et Gascogne qui a vu Lidl piétiner ses plates-bandes dans le Sud-Ouest. « La concurrence s'est intensifiée en 2008 », constate Bertrand de Montesquiou, président du directoire. Ce qui a compliqué l'activité du groupe de Bayonne. La fréquentation de ses dix-neuf hypermarchés français a baissé de 2,8 % sur l'année. D'où, par ailleurs, son adhésion au plan de réduction de surfaces des plus grands Carrefour dont la taille est inhumaine. Bertrand de Montesquiou a confirmé lancer ce chantier au deuxième semestre 2009. Il amputera de 6.400 m2 son vaisseau amiral de Portet-sur-Garonne, un hyper de 24.000 m2 actuellement. Une surface qu'il rentabilisera en les louant à des boutiques ou des moyennes surfaces. nCarrefour espère regagner des parts de marché et redorer son image.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.