Crédit à la consommation : le médiateur de la république optimiste

 |   |  193  mots
Hier, à l'occasion de la publication de son rapport annuel, Jean-Paul Delevoye, médiateur de la République, s'est félicité du contenu du projet de loi gouvernemental sur le crédit à la consommation. « Quatre ans après ma première intervention sur le thème du malendettement, ce texte vise à développer ce que j'ai appelé le crédit responsable. 80 % de mes propositions ont été prises en compte », précise l'ancien ministre. Lequel estime toutefois que ce texte est perfectible, en particulier en matière de responsabilisation des acteurs (établissements de crédit, vendeurs et emprunteurs). « L'allongement du délai de rétractation de sept à quatorze jours n'améliore pas la prise de conscience de l'emprunteur des conséquences financières liées à la souscription d'un prêt. Faute de pièces justificatives, l'évaluation de ses capacités de remboursement est aussi un peu faible », juge le médiateur de la République. Il souhaite que la distribution de crédits soit clairement dissociée de l'acte de vente de biens de consommation. Jean-Paul Delevoye compte sur les débats parlementaires, prévus avant l'été, pour parfaire le texte. N. RE.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :