Le Medef prépare les états généraux d'outre-mer

2 mn

Depuis le début du conflit outre-mer, la communication est visiblement difficile entre le gouvernement et le Medef. Alors qu'Yves Jégo s'est envolé cette nuit pour cinq jours aux Antilles, les présidents des Medef d'outre-mer sont, eux, à Paris. Aucune rencontre possible donc entre eux !Hier, au siège de l'organisation patronale, Willy Angèle, président du Medef Guadeloupe, François Caillé, son homologue de La Réunion, et Patrick Lecurieux-Durival, celui de Martinique, ont exposé chacun leur vision du conflit. Si Willy Angèle a rappelé son opposition persistante aux accords Bino signés entre le LKP et des organisations patronales minoritaires, Patrick Lecurieux-Durival a justifié sa signature de l'accord, signé le week-end dernier en Martinique, qui prévoit, comme en Guadeloupe, 200 euros d'augmentation des bas salaires. François Caillé, enfin, a estimé que, même si aucun accord n'est en vue à La Réunion, il n'y a pas de grévistes dans les entreprises et le contact n'est pas rompu entre patronat et collectif syndical.Mais les trois leaders insulaires n'étaient pas seulement là pour faire part de leur expérience. En compagnie d'Hugues-Arnaud Mayer, chargé du développement des territoires au Medef, ils devaient affiner avec Laurence Parisot ? qui pourrait se rendre aux Antilles à la fin de l'année ? les positions que défendra le patronat lors des états généraux ouverts en avril dans chaque DOM. Ceux de Guadeloupe doivent d'ailleurs être lancés par Nicolas Sarkozy. Les premières décisions politiques devraient être ensuite officialisées lors d'un conseil interministériel début juillet, a annoncé hier Yves Jégo, secrétaire d'État à l'Outre-mer.Un front uniLe Medef, dont la position a parfois été difficile à suivre durant le conflit en Guadeloupe, veut désormais présenter un front uni qui se manifestera par une « plate-forme » commune. Le modèle de développement économique insulaire que défendront les représentants du Medef dans chaque DOM mettra en avant la nécessité de servir de « hub » pour les marchandises circulant autour de chaque île. La plate-forme prévoira aussi de favoriser les productions locales à forte valeur ajoutée au détriment des importations, ainsi que de soutenir financièrement l'innovation. Le Medef proposera également la mise en place de dispositifs d'insertion professionnelle des jeunes à l'image de ceux mis en place par le patronat en Seine-Saint-Denis.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.