La saison de ski démarre tout schuss

2 mn

Même si les vacances ne peuvent pas figurer sur la liste des dépenses obligatoire d'une famille, le budget des séjours à la neige semble résister à la crise. C'est le constat que livrera aujourd'hui le secrétaire d'État au Tourisme, Hervé Novelli, en visite ce matin à Chambéry. « La saison à la montagne a très bien commencé avec des taux d'occupation compris entre 65 % et 85 % durant la semaine de Noël et proches de 100 % pour le Nouvel An », explique Hervé Novelli, à « La Tribune ». restaurateurs satisfaitsCertes, la tendance est moins favorable pour les prochains mois avec notamment des réservations « assez faibles », de l'ordre de 40 % à 55 % selon les massifs, jusqu'aux vacances scolaires de février. Pour ces dernières, les ventes sont également inférieures à l'an passé avec des taux de remplissage limités entre 60 % et 75 %. Nombre de professionnels de la montagne, tels que Pierre et Vacances ou Odalys, s'étonnent de l'attentisme des vacanciers qui tardent à réserver, y compris pour les vacances scolaires, ce qui est nouveau cette année.Pour le secrétaire d'État, la montée en puissance des réservations de dernières minutes, qui s'accentue encore avec la crise, est un motif de confiance sur la saison hiver 2009. Selon ses observations, le pessimisme des professionnels est démenti par les faits. Hervé Novelli en veut pour preuve un sondage réalisé en novembre dernier auprès des restaurateurs installés dans les stations. À l'époque, la moitié d'entre eux anticipaient une baisse d'activité, qui n'a en fait été ressentie que par 16 % des intervenants de cette profession, « qui est une des plus fragiles du secteur du tourisme ».Malgré un contexte économique difficile, Hervé Novelli estime que le secteur du tourisme en France affiche une résistance « encourageante ». « C'est une bonne nouvelle car le tourisme apporte une contribution non négligeable de 7 % au produit intérieur brut de la France », rappelle le représentant de l'État.Dans ces conditions, il souligne que « ce secteur est digne de l'attention des pouvoirs publics ». Hervé Novelli a décidé de convier les ministres du Tourisme espagnol et italien à une réunion à Paris le 10 février dans le but de convaincre les tour-opérateurs étrangers à vendre des séjours combinant ces trois destinations « complémentaires » auprès des voyagistes internationaux. Héléna Dupuy7 %, c'est la contribution apportée au produit intérieur brut de la France par le secteur du tourisme.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.