Washington, capitale de tous les superlatifs

2 mn

N'oubliez pas d'emporter avec vous une bonne dose de patience », conseille la mairie de Washington aux citoyens qui prévoient d'assister ce midi à la cérémonie d'investiture de Barack Obama. Si la doudoune est de rigueur ? la température se situe encore aujourd'hui en dessous de zéro ?, la journée sera longue. Impossible de se déplacer en voiture ? même pour ceux qui juraient encore hier aux concierges des hôtels, hors de prix pour l'occasion, qu'ils ne prenaient « jamais les transports publics »... Ils auront marché à pied, ou pris le métro, pour rejoindre le centre de la capitale. Ticket en main ? 240.000 billets ont été distribués ou vendus ? , il s'agit maintenant de trouver l'espace réservé aux chanceux, près des marches du Capitole. un lieu chargé d'histoireLes « sans-ticket » se masseront sur le parcours du défilé, sur le Mall. Et se souviendront?: tandis que le premier président noir de l'histoire des États-Unis est intronisé, il fut un temps, pas si lointain, où les esclaves étaient parqués, prêts à être vendus sur cette même esplanade... « Historique », « extraordinaire »?: les superlatifs employés lors de l'élection de Barack Obama le sont aujourd'hui aux cérémonies d'investiture. Environ deux, voire trois millions de personnes sont attendues pour l'occasion dans la capitale fédérale ? dix fois plus que pour les deux prises de fonctions de George W. Bush?! L'ancien record date de 1965?: un peu plus d'un million étaient venus assister à la prise de fonctions de Lyndon B. Johnson, juste après l'assassinat de John F. Kennedy. cérémonies dispendieusesÀ l'image de la campagne électorale, les cérémonies pourraient également être les plus chères de l'histoire?: environ 45 millions de dollars ? et 150 si l'on inclut la sécurité. George Bush, qui n'avait pourtant pas lésiné, n'avait dépensé que 42 millions en 2005. La moitié des fonds aura été récoltée par Obama. De George Soros à Steven Spielberg en passant par Sharon Stone, la plupart de ceux « de gauche » qui comptent dans le monde des arts, de la technologie ou de la finance ont participé à l'opération. Et certains espèrent que le nouveau président les récompensera en apparaissant, même l'espace d'un instant, au bal qu'ils organisent ce soir. La nuit aussi sera longue. Certains bars sont ouverts jusqu'à 5 heures du matin. n

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.