des Présidents communicants

1 mn

Trois quarts de siècle avant Barack Obama et son usage intensif des nouvelles technologies, d'Internet au Blackberry en passant par les réseaux sociaux, Franklin Delano Roosevelt avait déjà intégré l'importance d'une communication de masse. À l'époque, le président démocrate arrive le 4 mars 1933 à la Maison-Blanche au moment même où les banques du pays ferment les unes après les autres : il doit absolument rassurer ses concitoyens. C'est chose faite le dimanche 12 mars, à l'occasion de la première « causerie au coin du feu » du président américain, selon l'expression inventée par le chef du bureau de Washington de la radio CBS. Pour son intervention radiodiffusée, FDR s'est préparé méticuleusement, raconte l'historien Anthony Badger, dans son ouvrage « FDR, les 100 premiers jours » : choix de l'angle du micro, contrôle de son débit verbal, recours à des mots simples? rien n'est laissé au hasard, jusqu'à l'implantation d'une fausse dent pour faciliter son expression orale.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.