Face-à-face tendu entre Parisot et un ex-UIMM

2 mn

Parole contre parole. C'est un face-à-face tendu qui a opposé, hier au tribunal de grande instance de Paris, Laurence Parisot aux anciens dirigeants de l'Union des industries et métiers de la métallurgie (UIMM). La présidente du Medef assignait en diffamation Daniel Dewavrin, président de la métallurgie de 1999 à 2006, pour ses déclarations du 8 mars 2008 : il avait alors dit que Laurence Parisot était au courant des retraits en liquide à l'origine de l'« affaire UIMM » depuis le printemps 2007.Hier, durant l'audience, Laurence Parisot a réaffirmé qu'elle « ne connaissait pas le système » avant les révélations du « Figaro » du 26 septembre 2007. Très offensive, elle a accusé Daniel Dewavrin d'avoir menti afin de l'« englober dans leur système », de la « mettre dans le même sac ».« versements en espèces »« complot » De son côté, Daniel Dewavrin a maintenu les propos qu'il avait tenus à l'AFP et sur France Inter le 8 mars dernier. Avec l'appui de Denis Gautier-Sauvagnac (DGS) qui, pour la première fois depuis octobre 2007, s'exprimait publiquement. À la barre, DGS a relaté une conversation qu'il aurait eu le 5 ou le 14 juin 2007 avec Laurence Parisot, durant laquelle cette dernière lui aurait demandé si les « versements en espèces » se poursuivaient. Une discussion qu'il aurait rapportée, le 21 juin, à ses deux prédécesseurs, Daniel Dewavrin et Arnaud Leenhardt. Très sûr de lui, sous le regard de Dominique de Calan, son ancien adjoint présent dans le public, Denis Gautier-Sauvagnac a bataillé pied à pied contre l'avocat de Laurence Parisot, récusant notamment toute idée de « complot » des anciens dirigeants de l'UIMM contre la présidente du Medef. Quelques minutes plus tôt, Laurence Parisot avait laissé entendre que les propos de Daniel Dewavrin, le 8 mars, étaient une réaction à son « indignation » une semaine plus tôt sur le parachute doré de 1,5 million d'euros versés par l'UIMM à DGS. Le jugement devait être mis en délibéré. Agnès Laurent

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.