La Loi antipiratage fait chuter le trafic Internet

Depuis la loi suédoise dite loi « Ipred », les ayants droit peuvent désormais se tourner vers un tribunal afin d'obliger un fournisseur d'accès à Internet (FAI) à communiquer l'adresse Internet (l'adresse IP) d'une personne soupçonnée d'avoir téléchargé illégalement un contenu protégé par le droit d'auteur. Entrée en vigueur le 1er avril, elle se serait traduite dès son premier jour d'application par une importante baisse de la fréquentation d'Internet. Selon Netnod, une entreprise qui mesure une grande partie du trafic Internet entre la Suède et l'étranger, le recul serait de l'ordre de 30 % par rapport au 31 mars. Pour Henrik Pontén, juriste auprès d'une organisation qui milite contre le téléchargement illégal, « le téléchargement constitue la grande majorité du trafic Internet. C'est pourquoi il n'y a aucune autre explication à cette forte baisse que la nouvelle loi Ipred ». Mais si l'efficacité de la loi reste encore à confirmer, elle pourrait présenter une faille. Rien n'oblige les FAI à conserver les données personnelles de leurs utilisateurs. Bahnhof, un FAI local, a déjà assuré qu'il ne livrerait aucune adresse à un tribunal, l'entreprise ne conservant pas ce genre d'informations. S. B.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.