La concurrence bat son plein sur le marché de l'assurance auto

 |  | 406 mots
Lecture 2 min.
uranceSelon un sondage effectué au mois de juin, 21 % des Français seraient prêts à faire des économies sur leur assurance automobile (source : MMA/Ifop). Avec une multitude d'acteurs et d'offres sur le marché, ce secteur est plus concurrentiel que jamais.Le marché est très mature tant l'équipement en automobiles est élevé, avec plus de 31 millions de véhicules pour 64 millions d'habitants. Par ailleurs, les compagnies d'assurance qui proposent les offres dites classiques subissent la concurrence des bancassureurs (10 % de part de marché en 2007) et des offres innovantes via une guerre des prix. Ainsi, un concept venu d'Angleterre a été pleinement lancé en France, il y a un peu plus d'un an. Le « Pay as you drive », qui signifie littéralement : « Payez comme vous conduisez. » L'idée est d'adapter la cotisation d'assurance à la consommation et l'usage réel du véhicule. Un boîtier installé dans la voiture permet de relever des données sur la conduite de l'assuré comme le nombre de kilomètres parcourus, la vitesse pratiquée, les heures de conduite ou les routes empruntées. Ensuite, des factures mensuelles sont adressées aux assurés à partir des données collectées qui varient selon les mois. Conformément aux instructions de la Cnil, destinées à respecter la vie privée, les données ne sont lues que par l'assureur.Coût d'équipement élévéCette nouveauté avait tout pour plaire car les Français utilisent de moins en moins leur voiture. Après un peu plus d'un an de longévité, le bilan est mitigé. La société d'assurance lyonnaise Axeria Iard a tenté l'aventure avant d'y renoncer, l'installation des équipements ayant été jugée trop coûteuse. A contrario du site Amaguiz.fr dont l'offre a été lancée en juillet 2008 : « les résultats sont au-dessus des prévisions », selon la directrice marketing et communication, Nelly Brossard. L'offre est destinée aux 25 ans- 49 ans. Concernant les jeunes conducteurs considérés comme la poule aux ?ufs d'or, certaines compagnies proposent des offres adaptables de type « Pay as you drive ». Par exemple, avec l'offre « Easy Drive » de la société Solly Azar lancée en juin 2008, conduire la nuit entre 1 heure et 6 heures du matin où les accidents sont le plus nombreux pour les 18 ans-25 ans est facturé 20 euros par nuit. Huit mois plus tard, ce type de contrat représentait 7 % de l'assurance auto distribuée par Solly Azar. Ryadh Benlahrech

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :