Grande-Bretagne  :

 |  | 165 mots
Lecture 1 min.
En Grande-Bretagne, les premières tentatives d'une assurance auto « pay as you drive » sont loin d'être probantes. L'idée de faire payer les motoristes au fur et à mesure du nombre de kilomètres qu'ils roulent est pourtant tentante. Mais la technologie à installer est chère, et les motoristes se méfient de l'invasion de la vie privée. En effet, les utilisateurs ont des craintes sur la discrétion du système. Avec ce service, il est possible de savoir exactement où se situe la voiture. Pire : il est potentiellement possible de savoir, après un accident, si le véhicule allait trop vite ou s'il était en faute. En 2006, Norwich Union ? désormais Aviva ? a lancé une première assurance « pay as you drive ». Mais, en 2008, l'assureur a abandonné ses plans. Moins de 10.000 personnes avaient acheté cette police d'assurance, dix fois moins que le plan initial. Toutefois, on dénombre plus de 100.000 véhicules dotés de ce système. Éric Albert, à Londre

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :