Martin Hirsch fait monter la pression pour faire avancer ses...

2 mn

Martin Hirsch fait monter la pression pour faire avancer ses propositions pour les jeunesDans un entretien au « Journal du dimanche », le haut-commissaire à la Jeunesse s'inquiète de l'indifférence qui a accueilli les travaux de la Commission jeunesse. Martin Hirsch réclame la mise en ?uvre rapide des 50 propositions issues de ces travaux. Parmi ces propositions figurent notamment l'ouverture du RSA, sous certaines conditions, aux moins de 25 ans, le versement d'une allocation de 4.000 euros à des jeunes défavorisés lorsqu'ils atteignent l'âge de la majorité et le prolongement de l'obligation scolaire jusqu'à 16 ans par une obligation de formation jusqu'à 18 ans. Martin Hirsch, tout en niant se livrer à un chantage à la démission, avertit qu'il n'est « pas là pour regarder les choses ne pas se faire ».Miniremaniement : « deux, trois ou quatre » nominations, selon GuéantÉvoquant le miniremaniement gouvernemental attendu d'ici le prochain Conseil des ministres du 29 juillet, le secrétaire général de l'Élysée a précisé hier qu'il s'attendait à « deux, trois ou quatre » nominations. Par exemple, « il n'y a toujours pas de secrétaire d'État à la Fonction publique », a-t-il cité, lors du « Grand Rendez-Vous » Europe 1/ « Le Parisien »-« Aujourd'hui en France ».15 propositions pour la formation des maîtres ont été remises à Luc Chatel et Valérie PécresseLa Commission nationale de concertation sur la réforme de la formation et du recrutement des enseignants, dite Marois-Filâtre, a rendu vendredi ses conclusions aux ministres de l'Éducation nationale et de l'Enseignement supérieur. Au travers de 15 propositions, elle prône notamment une meilleure intégration, un nouveau référentiel de compétences et des concours distincts selon les types de métiers. Les deux ministres, qui comptent publier les décrets à la fin du mois, ont assuré que les groupes de propositions, qui seront installés à la rentrée, prendraient compte ces recommandations.Grand Paris : l'ébauche du projet de loi prévoit préemptions et expropriationsSelon une ébauche que s'est procurée l'AFP, le projet de loi sur le Grand Paris, qui doit être débattu à l'automne au Parlement, prévoit dans sa mouture actuelle un droit de préemption sur les terrains situés dans un cercle d'un rayon de 1.500 mètres autour des gares du futur réseau de transport.Bernard-Henri Lévy veut la disparition du Parti socialisteLe philosophe a qualifié la première secrétaire du Parti socialiste Martine Aubry de « gardien » d'une « maison morte », jugeant qu'il fallait « dissoudre » le PS. Sur le « rappel à l'ordre » de la patronne du PS à Manuel Valls cette semaine, il juge que « le socialisme termine en caporalisation ». Pour Bernard-Henri Lévy « le PS est dans la situation du Parti communiste à la fin des années 70 ».

2 mn

Women for Future

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.