Pécresse lance sa « reconquête » de l'Île-de-France

 |   |  255  mots
L'objectif est ambitieux. Valérie Pécresse compte bien être l'une des chefs de file de l'opération « Reconquête » lancée par l'UMP pour les élections régionales de mars 2010. La cible de la ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche est le socialiste Jean-Paul Huchon, qui gère l'Île-de-France depuis 1998.Sortie victorieuse de la primaire UMP face à Roger Karoutchi, Valérie Pécresse s'est appuyée sur son image de battante imposée au travers de mois de conflits avec la communauté universitaire. Sa cote de popularité a enregistré une forte progression dans l'électorat de droite. Elle va désormais tenter de séduire les quelque 7 millions d'électeurs franciliens. Jean-Paul Huchon notait fin juin sur BFM que la majorité présidentielle ne représente que 30 % des électeurs en Île-de-France, où la gauche est soutenue par 55 % à 60 % des électeurs.les verts en arbitreLe président de la région-capitale s'emploie de son côté à calmer les appétits des Verts, après le succès des listes Europe Écologie aux élections européennes du 7 juin (20,87 % des voix en Île-de-France). Il a renoué le dialogue avec le chef de file des écologistes, Jean-Vincent Placé, qui est toutefois déterminé à conduire une liste autonome aux régionales.Le 13 septembre, Valérie Pécresse lancera sa campagne lors d'une « fête populaire » au parc des expositions de Paris Nord-Villepinte. Elle prévoit d'organiser des conventions thématiques tous les mois dans les 8 départements d'Île-de-France et veut aussi utiliser Internet. H. F.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :