Redorer le blason américain

 |   |  170  mots
Promotion Pour son premier voyage officiel, Hillary Clinton, la nouvelle secrétaire d'État américaine, n'a pas choisi l'Europe, selon la tradition, mais l'Asie. Au-delà de la reconnaissance de la puissance de la Chine, ce choix est un coup de billard à plusieurs bandes. Il s'appuie sur la volonté américaine, après les huit années de George Bush, de redorer le blason des États-Unis, et plus particulièrement auprès des populations musulmanes. Pour ce faire, Mme Clinton s'est rendue en Indonésie, le plus grand pays musulman du monde, qui, dans la nouvelle philosophie américaine, pourrait servir de passerelle entre les États-Unis et les musulmans des pays arabes. Une volonté déjà explicite dans le discours d'investiture de Barack Obama : il s'était directement adressé au « monde musulman » en lui proposant une nouvelle relation fondée sur des intérêts et un respect mutuels. De même, pour sa première interview en tant que président, Barack Obama avait choisi la chaîne Al-Arabiya.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :