PSA essaie de redémarrer en Chine

Enfin ! Longtemps en manque de nouveautés, PSA est l'une des vedettes du salon de Shanghai, qui ouvrait hier ses portes aux professionnels. Citroën y présente un modèle inédit, extrapolé de la C4 compacte connue en Europe avec une silhouette rallongée à quatre portes et un coffre séparé. Un type de carrosserie plus statutaire et très populaire en Chine. « Nous commençons la production en série de notre C4 sur le site de Wuhan, pour un lancement prévu le 18 mai. C'est un modèle cl頻, expliquait hier à « La Tribune » Yves Moulin, directeur de la coentreprise Dongfeng Citroën, en précisant : « Nous comptons en écouler 4.000 par mois. »Nouveau segment« Notre gamme répondait jusqu'ici à 30 % des besoins, à peine, du marché chinois. Avec cette C4, nous en couvrons désormais 50 % », souligne Yves Moulin. Vendue à partir de 108.800 yuans (11.000 euros), cette C4 chinoise « vise les primo-accédants à l'automobile entre 25 et 35 ans ». Deuxième nouveauté de l'année chez Citroën en Chine : la familiale C5 sera aussi « fabriquée à Wuhan à partir du milieu du deuxième semestre, pour un lancement fin 2009-début 2010 ». Avec la C5, « nous couvrirons un autre segment, qui représente 20 % des ventes en Chine. Nous tablons également sur 4.000 unités mensuelles ».Citroën, qui fut l'un des pionniers de l'industrie automobile chinoise au milieu des années quatre-vingt-dix, a toujours, cependant, en catalogue un dérivé de la ZX, la C Élysée, qui sert d'entrée de gamme au tarif de base 73.800 RMB (7.000 euros). « Nous en faisons 7.000 par mois », assure Yves Moulin. En revanche, la grande C Triomphe, lancée en grande pompe il y a quelques années, s'est révélée un? échec. « Nos installations de Wuhan tournent dix-huit heures par jour ainsi que le samedi. Et nous rodons une nouvelle usine, à Wuhan aussi, qui fabriquera la C5 et dont les capacités sont supérieures à 150.000 unités annuelles. » En revanche, le projet de troisième usine est abandonné pour le moment.PSA, qui produit aussi des Peugeot 206 et 307 ainsi que des C2 (Peugeot 206 sous label Citroën), n'est toutefois qu'un tout petit acteur en Chine. Ses ventes au premier trimestre ont crû moins que le marché, avec une « hausse de 5,4 % pour Citroën » et une quasi-stagnation pour Peugeot. « Il faut absolument que nous progressions plus que le march頻, affirme Yves Moulin. Mais il refuse de s'engager sur des volumes. PSA, qui a vendu 179.000 unités à peine en 2008 sur place, a trop fixé, par le passé, des objectifs jamais atteints.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.