IMS décidé à contrer Jacquet Metals

Ce n'est pas une déclaration de guerre vis-à-vis de Jacquet Metals, qui n'a pourtant pas hésité à prendre 7,5 % du capital d'IMS depuis la mi-septembre. Mais tous les moyens sont bons pour " souligner le caractère inamical de son approche qui vise à profiter d'un environnement boursier perturbé pour réaliser à bon compte une prise de contrôle rampante du capital d'IMS ". Après le directoire il y a peu, c'était au conseil de surveillance du sidérurgiste IMS, réuni vendredi en session ordinaire, de s'exprimer. Et d'envoyer un message fort au directoire ainsi qu'aux actionnaires. Au directoire, il a tenu à réaffirmer " sa pleine adhésion à la stratégie menée et la confiance dans la résilience du modèle d'IMS dans un contexte économique difficile ". Aux actionnaires, le conseil a expliqué que " le cours actuel [Ndlr, il a perdu près de 60 % depuis un an], très inférieur au montant de l'actif net par action et au cours de Bourse moyen sur un an, ne reflète ni la valeur de ses trois branches d'activité ni la robustesse de son modèle, ni ses perspectives de développement ".EVALUER LES ALTERNATIVESRassurant, il a aussi tenu à préciser qu'il mettrait " en oeuvre tous les moyens en son pouvoir pour défendre les intérêts de la société et empêcher toute prise de contrôle rampante ". Il a ainsi chargé le directoire d'évaluer, avec l'aide des banques-conseils, l'ensemble des alternatives qui s'offrent à la société. Toutes les options seront étudiées. Cessions, acquisitions, ou recherche d'un investisseur financier, rien n'est exclu.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.