La contestation

Le mouvement de protestation contre la loi « hôpitaux, patients, santé et territoire », promue par la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, se durcit. Les médecins contestataires appellent à une journée d'action le 28 avril, destinée à peser sur l'examen du texte au Sénat, à partir du 11 mai prochain. Certains envisagent également la « grève du codage », c'est-à-dire d'omettre délibérément de répertorier les actes médicaux effectués, ce qui priverait les établissements hospitaliers de leurs recettes. Ils envisagent également de ne plus siéger dans les différentes instances de leurs établissements et celles des agences régionales d'hospitalisation (ARH). Ce mouvement fédère des mécontentements hétéroclites, qui proviennent de tous les horizons politiques. Le ministère de la Santé, qui redoute un enlisement comparable à celui des universités, est prêt à faire quelques concessions.page 4

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.