Afflux de banques asiatiques au Brésil

 |  | 136 mots
Lecture 1 min.
Prendre le contrôle des entreprises brésiliennes dans la distribution, la logistique et autres services?: c'est l'objectif affiché par Sandard Bank, institution financière sino-africaine. Elle n'est pas la seule. La Bank of China vient d'ouvrir une filiale au Brésil et la Banque de développement de Chine veut faire de même. Le sud-coréen Mirae Asset Global Investments tente sa chance aussi, car « le Brésil est l'une des économies résistant le mieux à la crise », selon un de ses dirigeants. Standard Chartered, plus ancienne banque étrangère en Chine, veut obtenir de la banque centrale du Brésil l'autorisation d'opérer. Pendant ce temps, de grandes institutions originaires de l'hémisphère Nord réduisent la voilure au Brésil, comme Merrill Lynch et UBS. Y. Le H., São Paulo

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :