les ambitions de chinalco

 |   |  95  mots
Aluminum Corporation of China (Chinalco), qui investit 19,5 milliards de dollars dans le groupe minier anglo-australien Rio Tinto, n'en est pas à son premier coup. Le géant chinois, créé en 2001 par la fusion de 12 entreprises d'aluminium, avait déjà racheté en février 2007 la mine de cuivre de Toromocho au Pérou (840 millions de dollars) et acquis en mars 2007 les droits sur un gisement de bauxite dans le Queensland australien. Chinalco, qui étudie aussi un projet d'investissement dans l'aluminium en Arabie Saoudite au bord de la mer Rouge, possède 15 bureaux à l'étranger et emploie 200.000 personnes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :